Journal intime d'une illustratrice jeunesse.

Et si on parlait littérature jeunesse? 

album jeunesse, littérature, illustrations
Dédicace en cours...

Si vous me connaissez, vous savez sans doute qu'en plus de ce blog, je suis illustratrice jeunesse (par ici !)
Un métier que j'ai choisi par passion en 2008.
J'ai commencé à m'intéresser à la littérature jeunesse quand j'étais étudiante en arts appliqués.
Il y a... Un petit bout de temps maintenant !... hahaha !
Je flânais au rayon jeunesse de la librairie (anciennement Campo pour les bisontins ! 😉) et admirais toute la beauté des illustrations, remplissant petit à petit ma bibliothèque de livres, pourtant (ou soit-disant !) destinés aux plus petits...
N'osant pas vraiment me lancer dans cette voie, j'ai d'abord étudié le design, puis l'éco-design...
Diplôme en poche, et pas encore de job, je me suis dit... "Pourquoi pas moi?".
J'ai alors commencé à dessiner pour les enfants (ou pas!),
je me suis créé un petit book et j'ai commencé à démarcher les éditeurs. (autodidacte, j'ai appris sur le tas...)

J'ai eu la chance qu'on me fasse confiance très vite.
Les éditions de Mai on été les premiers avec qui j'ai signé. Ils ont lancé la production de ma première série de cartes d'art, puis d'une seconde :

cartes d'art, cartes postales
cartes, éditions de Mai

Bien sûr, des projets avortés ou non abouti avaient vu le jour...
Il a fallut surmonter les doutes et les échecs...
Mais d'autres m'ont fait confiance et je les en remercie !
Puis, ce fut enfin mon Premier livre ! :


Un livre que j'aime toujours autant après toutes ces années !
Un texte magnifique d'Orianne Lallemand sur la dispute et la réconciliation, qui parle aussi bien aux petits et aux grands ! ♥
J'ai par la suite réalisé de beaux livres, notamment un avec Gudule, vous savez, "l'amour en chaussettes" ou "la bibliothécaire" que nous avons lu quand nous étions au collège?!
Une chance inouïe pour une petite illustratrice comme moi !


(La liste complète de mes livres, jeux et autre se trouve sur mon blog d'illustration -pas très à jour, je vous l'accorde- mais c'est par ici ! )

Ha oui, je voulais aussi vous parler de celui-ci, qui me tient particulièrement à coeur :

Le grand distributeur de temps, écrit par Agnès Delestrade

Un livre grand format avec une histoire très touchante sur le temps qui passe, le temps qui manque... Au travers la douce petite Merveille...
J'y ai mis tout mon cœur.
(Je suis originaire de Besançon où se trouve d'ailleurs le musée du temps... J'y suis bien-sûr allée m'y inspirer ! J'aimerais bien vous faire un article sur l'élaboration de ce livre...)
D'ailleurs, si il vous plaît, et que vous souhaitez l'avoir dédicacé (par moi !😁) n'hésitez pas à me le faire savoir par email via la page de contact, et je prendrai votre commande ! 😉

J'ai également fait de très chouettes rencontres sur les salons du livres (auteurs, illustrateurs, libraires, lecteurs... )
Des moments formidables à chaque fois !💕

Les difficultés d'être à son compte :

Mais à côté de cela, il y a des choses dont on parle peu dans "ces métiers que l'on fait par passion"...
jeux de cartes, illustrations
  • On est toujours tout seul... Hé oui, hormis ceux qui ont la chance de louer des ateliers en groupe, on travaille à la maison, donc pas de petits papotages entre collègues et de petites blagounettes de Michel à la pause café ! Bien-sur, on peut bosser en pyjama.
  • Des luttes incessantes pour se faire rémunérer. (hé oui, il faut parfois réclamer, réclamer et réclamer...) Les clients "oublient" parfois de payer...
    jeux de cartes, illustrations
  • Des abus de certains éditeurs profitant sans doute que nous devons déjà être bien contents d'être publiés, alors être payés décemment... Aucun intérêt...

  • Des contrats qu'on prend "pour manger" , parce que oui, dessiner c'est chouette, mais c'est aussi un métier, et on ne dessine pas toujours ce que l'on a envie...
    Ou encore notre deuxième boulot, celui qu'en tant qu'auteur indépendant nous appelons "Alimentaire", vous savez, celui qui nous permet d'acheter à manger et de payer nos factures...

  • Des heures qu'on ne compte pas, et des deadlines parfois impossibles à tenir.
    Des clients qui demandent des modif's à n'en plus finir... (sans supplément de salaire. Erreur de débutante sans doute et envie de bien faire surtout, car certains collègues stipulent dans leurs contrats le nombre de retouches comprises dans le forfait...)

album jeunesse, illustrations

A tous ceux qui pensent qu'un illustrateur "dessine pour s'amuser", je crois que si c'était le cas, tout le monde ferait ce métier...
Je voudrait juste souligner qu'on n'est pas payé à l'heure, donc si on n'avance pas dans nos projets, on n'a pas de sous-sous.
Si personne n'aime nos dessins, ben pareil, on ne gagne pas de sous-sous...😭
On n'est pas salariés, donc nous n'avons aucune stabilité financière...
Si nous ne décrochons pas de contrats, on n'a pas de boulot...
Illustrer un album demande du travail. De la recherche d'abord, puis la construction des images avec la réalisation d'un chemin de fer. La validation par l'éditeur, les crayonnés, la mise en couleurs, les modifs'... Et tout ça, et bien, ça prend du temps...

  • Parfois les éditeurs proposent même à plusieurs illustrateurs (sans leur dire qu'ils sont plusieurs sur le coup) de faire des essais (gratuitement) pour un même livre, et choisissent celui qu'ils préfèrent. Ben oui, c'est pratique tout de même pour se décider avec un exemple concret ! (même si, de toute évidence si on contacte un illustrateur, c'est qu'on a une petite idée de ce qu'il fait comme travail...)
    Imaginez maintenant la même chose avec un pâtissier... prenez plusieurs pâtissiers, faites leur faire chacun un gâteau sur un thème précis.
    Comme ça vous pourrez tous les goûter et choisir celui que vous voulez bien acheter ! Vous voyez? Pas sure qu'ils soient d'accord les pâtissiers... 😂
    Heureusement, certains éditeurs éclairés pratiquent des essais rémunérés. Ainsi, même si l'illustrateur n'est pas "choisi", il n'a pas travaillé pour rien. Et perdu parfois plusieurs jours de travail pour une double page en couleurs ! (ce qui m'est déjà arrivé... 😢)

jeux de cartes, illustration

Et pour ce qui est des salaires, sachez qu'un illustrateur jeunesse partage ses droits d'auteurs avec l'auteur, normal !
Mais là où le bas blesse, c'est que là où les droits d'auteurs pour la littérature adulte sont compris entre 10 et 12%, ils passent à 6% pour les livres pour enfants... (le bas de gamme de la littérature?...)
Ces 6 % sont donc partagés en deux entre l'auteur et l'illustrateur, ce qui donne (en moyenne) 3% de droits d'auteurs chacun (calculé sur le prix hors taxe d'un album...)
(plus grave encore, certains se voient proposer 1% ou 2% seulement ! ou pas de droit d'auteurs du tout !!! 😱) Hé si ! ça existe...
Soit... hum... Je vous laisse juger en image :


Hum... Comment vous dire...
(20% des auteurs vivent sous le seuil de pauvreté, et 41% des auteurs considérés comme professionnels gagnent aujourd’hui moins que le SMIC).

Et pourtant... Pas d'auteur, pas de livre...


(Si vous souhaitez en savoir plus, je vous invite à lire cet article sur le site Actualitte.com ou encore celui-ci sur le site de france info. )


Et je salue également le travail remarquable que fait la Charte des auteurs et illustrateurs jeunesse ! , qui se bat pour la revalorisation de notre métier et sa rémunération plus juste !
Sans eux, je n'aurais jamais su quelle rémunération demander lors des interventions scolaires par exemple. 

Sans oublier leur lutte acharnée très justement appelée #payetonauteur lors du précédent salon du livre de Paris (un des plus gros de France !) qui refusait de rémunérer les interventions et conférences données par les auteurs.
En bref, ils avaient alloué un budget pour les plantes vertes du salon, mais pas pour les auteurs...


Bien-sûr il y a des métiers plus difficiles, et je ne souhaite fâcher personnes mais simplement souligner des choses que les lecteurs ne savent pas.
Les enfants-lecteurs nous demandent souvent si nous sommes riches puisqu'on fait des livres. 😂

Alors riche de beaucoup de choses sûrement, mais pas d'or !


Livre princesses et fées, album jeunesse
couverture Le cabinet des curiosités des princesses et des fées



Suite de ma complainte :

Puisque j'en suis à vous raconter ma vie, j'en étais à peu près là dans mes réflexions, quand j'ai eu mon deuxième enfant...
Et j'ai ressenti le réel besoin de faire une pause...

Ce que j'ai fait. 

Ou alors était-ce devenu impossible de travailler correctement avec deux enfants en bas-âges à la maison...? (oui, mon bureau se trouve chez moi...)
Imaginez, vous emmenez vos enfants sur votre lieu de travail...
Sans doute était-ce un peu des deux.

livre de princesses, illustrations

Evidemment, j'ai perdu mes clients et je vais avoir du mal à reprendre là où j'en étais...
Mais aujourd'hui, j'ai mûri (enfin j'espère !), et j'ai pu profiter pleinement des premières et précieuses années de mes enfants. 💓
J'ai des idées plein la tête, et j'ai envie d'avancer et d'entreprendre. Mes journées ne me semblent pas assez longues ! 

Je crois que le fait de devenir maman va rendre mon travail meilleur. Et je pense avoir pris suffisamment de recul pour mieux sauter.


recueil collectif. album jeunesse, princesses
16 histoires au pays des princesses
Quand je regarde en arrière, je vois tous les beaux projets sur lesquels j'ai travaillé et je souhaite en créer d'autres !
(Moi à qui l'on ne demandait que des princesses, me voilà maman de deux petits boys ! 😅 )
Je pense aujourd'hui que j'ai encore de belles choses à faire, la littérature est tellement importante pour nos enfants ! Elle les aide réellement à surmonter leurs doutes et leurs peurs de manière détournée ! Je le vois avec mes enfants chaque jours !


cheval, fillette, câlin

Merci à tous ceux qui sont arrivés au bout de mon pavé ! Je n'ai pas pour habitude d'écrire des billets d'humeur, mais je me suis laissée emporter par les mots...

Comme d'habitude, n'hésitez pas à réagir ou un laisser un petit mot, ça fait toujours plaisir ! 💕


Rendez-vous sur Hellocoton !

Commentaires

  1. Ton humeur du jour, fait écho sur certains points.. j'ai toujours voulu être à mon compte mais la peur de tout gérer seule, m'a fait reculer avant même d'avancer...cette envie d'un boulot manuel mais impossible de cibler un domaine en particulier..j'aime tellement de choses....en tout cas je te trouve courageuse, moi je n'ai jamais oser aller au delà de mes idées...peut être un manque de confiance.
    Je pense aussi que les enfants peuvent nous aider à revoir nos perspectives...
    Peut être oserais-je un jour franchir le pas..

    Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui alors je te rassure tout de suite, je suis trèèès loin d'avoir confiance en moi également ! J'ai toujours tendance à comparer mon travail aux autres et je suis archi nulle pour gérer la paperasse et me "vendre" ! Et comme toi, j'aime beaucoup trop de choses ! Mais c'est aussi pour ça que j'ai ouvert ce nouveau blog. J'ai envie d'y parler de tout ce que j'aime! Même si ce n'est pas forcément pratique pour "cibler" des lecteurs... Je me dis que tant pis... Je m'ennuie bien trop vite sinon. Crois que je suis une passionnée. Je vis les choses à fond et avec enthousiasme (mais plein de cjosch différentes !) si ça peut plaire à d'autres personnes, et bien tant mieux ! ❤ J'aime à croire que tout est possible si on persévère...

      Supprimer
  2. Un très bel article ! Courageux et intimiste.
    On retrouve les difficultés des passionnés/indépendants et on en apprend beaucoup sur les coulisses d'un métier pas si rose alors que son dessein est de nous faire rêver...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Aurélia pour ton petit mot. Oui, je crois que bien d'autres métiers peuvent se reconnaître sur certains points. Et il est vrai que tout n'est pas toujours rose, mais il y a aussi plein de bonnes choses, heureusement 💕

      Supprimer
  3. Bravo Amélie! Je me souviens d'une étudiante qui avait déja la passion du dessin il y a 10 ans de ça ! ;)
    Tes commentaires sont justes car les métiers créatifs sont souvent ingrats, d'autant plus quand ils sont liés à l'édition et à la culture en général...
    Je te souhaite de retrouver tes anciens clients et d'en trouver encore pleins de meilleurs pour développer ton talent et pouvoir en vivre dignement comme tu le mérites!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé ! Merci d'être passé par ici et d'avoir laissé un petit mot "Olivier G." ;) !
      Oui, c'est vrai pour les métiers de la culture en général, quand ils sont considérés comme des métiers ! haha ! Et pourtant, qu'adviendrait-il si La Culture faisait grève?...

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

L'article vous plaît? Vous souhaitez m'encourager ou échanger avec moi? Laissez-moi un petit mot, ça fait toujours (très !) plaisir ! ;-)

Articles les plus consultés